Le port de Saint-Seurin-d'Uzet, inventaire du patrimoine

saint-seurin

Le village de Saint-Seurin d'Uzet se situe sur la rive droite de la Gironde à 18 kilomètres de son embouchure. Le ruisseau de Juliat alimente le chenal au fond duquel se trouve le port. Ce chenal, creusé dans la vase, n'est pas balisé. Le port de Saint-Seurin d'Uzet est classé au nombre des ports maritimes entretenus par l'État en 1837. Des travaux d'aménagement ont lieu en 1840.

Le chenal est rectifié, élargi et approfondi (5 mètres de large au plafond) et des appontements sont construits. A cette époque, l'activité principale du port est la pêche à l'esturgeon mais il a également des liaisons commerciales régulières avec les ports girondins de l'estuaire.
Après la première guerre mondiale, lorsque les oeufs d'esturgeon sont utilisés pour la préparation d'un caviar de la Gironde, la pêche au « créa », nom local de l'esturgeon, devient une activité lucrative qui fait la renommée de Saint-Seurin. Aujourd'hui, le port n'abrite plus que de rares bateaux de pêche et quelques bateaux de plaisance ; son activité est plutôt réduite.

Le port est un port d'échouage terminé par une écluse de chasse écluse de chasse
Ouvrage aménagé entre deux plans d'eau de niveau différent pour permettre de chasser les dépôts limoneux d'un plan d'eau supérieur dans un plan d'eau inférieur
qui forme un pont et qu'accompagne un bassin de chassebassin de chasse
Pièce d'eau servant de réservoir et ayant pour fonction de chasser les dépôts limoneux d'un port ou d'un chenal
. Un perré perré
Mur, revêtement en pierres sèches ou en maçonnerie qui protège et renforce un ouvrage
en moellons, qui se termine en arc de cercle, et une cale cale
Partie d'un quai en pente douce, prévue pour le chargement, le déchargement, le halage des bateaux
occupent la rive nord. A l'ouest de la cale, subsistent le départ d'un appontement en ciment et les vestiges d'une digue terminée par un musoirmusoir
Extrême pointe d'une digue ou d'une jetée
. Des bollards bollard
Bitte d'amarrage
en pierre, de forme quadrangulaire, sont régulièrement placés le long de la rive nord. La rive sud-est est elle aussi occupée par un perré. Elle est nantie d'appontements en bois de construction récente. Perpendiculairement à la rive sud du port se dresse une digue en pierres maçonnées qui protège le bourg. Sur la rive sud, également, adossés à l'écluse subsistent les bâtiments d'une minoterie. La façade de cette minoterie est agrémentée d'une mosaïque représentant une gabare de Gironde. Non loin du port, dans le cimetière de Saint-Seurin d'Uzet se trouve une tombe dont la stèle représente une filadière filadière
Bateau de pêche spécifique de l'estuaire de Gironde
de pêche.


Bassin de chasse

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Cale (actuellement cale de carénage)

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Détail du bateau (tombe)

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Détail du parapet de la digue

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Détail du perré, rive sud

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Façade de la minoterie, côté port

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Façade de la minoterie, côté rue

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Musoir de la digue, rive nord

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet

Tombe

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet