Façade de la minoterie, côté rue

Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet, Port de Saint-Seurin d'Uzet

La minoterie est composée de deux bâtiments formant un angle droit. Elle occupe le fond du chenal, à côté de l’écluse de chasseécluse de chasse
Ouvrage aménagé entre deux plans d’eau de niveau différent pour permettre de chasser les dépôts limoneux d’un plan d’eau supérieur dans un plan d’eau inférieur
.
Le bâtiment principal, qui est celui de gauche (vue de l’arrière, du port), s’élève sur trois étages. Sa façade est régulièrement percée de quatre séries de trois ouvertures, les baies du troisième étage sont plus petites et l’ouverture centrale du rez-de-chaussée est une porte. Les côtés du bâtiment sont également percés d’une ouverture à chaque niveau, toujours de taille plus petite au dernier étage ; il y a une porte au rez-de-chaussée sur le côté gauche. L’arrière du bâtiment est également percé d’une baie à chaque niveau, mais celles des deux derniers étages ont été obstruées.
La façade du bâtiment principal est agrémentée d’une inscription « Minoterie de Saint-Seurin d’Uzet Coussot », d’une poulie métallique et d’une mosaïque représentant une gabaregabare
Grande embarcation pour le transport des marchandises sur les rivières et les estuaires
.
Le bâtiment attenant est moins haut que le bâtiment principal mais il s’élève également sur trois étages. Sa façade avant est régulièrement percée de deux baies à chaque niveau et d’une fenêtre supplémentaire de grande taille au premier étage. La façade arrière est percée d’une baie à chaque niveau.
Les bâtiments sont couverts d’un crépi gris. Le tour des fenêtres est en briques rouges et en pierres blanches. Les angles du bâtiment principal sont également décorés d’un chaînage alternant briques rouges et pierres blanches. L’immeuble principal a une couverture en ardoises. Le second bâtiment a des tours de fenêtres identiques d’une forme plus simplifiée. Sa couverture est en tuiles mécaniques.
La minoterie a cessé de fonctionner. Les bâtiments sont aujourd’hui inutilisés. La cheminée, visible sur une carte postale ancienne, n’existe plus.

Datation : un moulin à eau occupe l’emplacement de la minoterie en 1840. Les bâtiments qui composent la minoterie actuelle sont différents par leur élévation de ceux qui existaient à la fin du 19ème siècle.