Ecluse de chasse entourée de perrés

L'Eguille-sur-Seudre, Le port

La petite écluse de chasse est située en tête du chenal, encadrée, côté aval, par des perrésperré
Mur, revêtement en pierres sèches ou en maçonnerie qui protège et renforce un ouvrage
. L’écluse et ses bajoyers sont en pierre de taille. L’écluse forme un pont ; une chaussée passe ainsi entre le chenal et le bassin de chassebassin de chasse
Pièce d’eau servant de réservoir et ayant pour fonction de chasser les dépôts limoneux d’un port ou d’un chenal
. Côté aval, l’écluse se termine par un couronnement en pierre de taille qui se prolonge au sommet des perrés. Côté amont, l’écluse de chasse est encadrée par un petit parapet en pierre de taille.
L’écluse est en pierre de taille maçonnée, l’appareil est moyen et régulier. Sa vanne est métallique.

Adresse : côté aval

Datation : l’écluse de chasse
Ouvrage aménagé entre deux plans d’eau de niveau différent pour permettre de chasser les dépôts limoneux d’un plan d’eau supérieur dans un plan d’eau inférieur est construite entre 1832 et 1833. Elle est certainement restaurée en 1858.
L’écluse de chasse est construite par le syndicat de pêcheurs de L’Éguille, en contrepartie de la vente du bac à l’État. Elle pourrait avoir remplacé une « varaigne
ouverture par laquelle on introduit l’eau de mer dans les marais salants de chasse ».

Dimensions : l’écluse de chasse a une largeur d’1 mètre 50 entre les bajoyersMur consolidant les rives d’un cours d’eau, de part et d’autre d’un pont pour empêcher le courant d’attaquer les culées, paroi latérale d’une chambre d’écluse.