Le port de Meschers-sur-Gironde, inventaire du patrimoine

meschers

Le village de Meschers est situé sur la rive droite de la Gironde à proximité de son embouchure. Le fond du port est aménagé dans les alluvions, l'entrée est proche des rochers de la falaise, pourtant son chenal était réputé d'accès assez facile. Les premiers travaux d'améliorations du port auraient lieu vers 1814. Mais les principales infrastructures encore visibles aujourd'hui datent des années 1860.

A la fin du 19ème siècle, le port de Meschers se compose d'un chenal de 240 mètres, d'un port d'échouage, équipé d'un mur de quai comprenant une cale, et terminé par une écluse de chasse munie d'un bassin.
A cette époque, la municipalité se voir refuser des aménagements destinés au cabotage international. Des années 1960 aux années 1980, le port de Meschers accueille un sablier. Cette activité donne lieu à certaines transformations. Le port actuel a été fortement transformé pour accueillir des bateaux de plaisance. Le port d'échouage a été agrandi sur son flanc est, l'écluse de chasse écluse de chasse
Ouvrage aménagé entre deux plans d'eau de niveau différent pour permettre de chasser les dépôts limoneux d'un plan d'eau supérieur dans un plan d'eau inférieur
et son bassin sont totalement transformés pour constituer un grand bassin à flot. Cependant l'actuel avant-port, qui n'a été que partiellement modifié, accueille toujours quelques bateaux de pêche.

Le port s'ouvre sur les musoirs musoirs
Extrême pointe d'une digue ou d'une jetée
de deux jetées
Chaussée enracinée dans le rivage et établie pour permettre l'accès d'une installation portuaire, pour faciliter les manœuvres dans les chenaux d'accès au port
dont les talus intérieurs sont perreyés. Le musoir de l'est rejoint la digue de pierres, qui protège les terres et abrite des carrelets. Le chenal situé entre deux perrésperré
Mur, revêtement en pierres sèches ou en maçonnerie qui protège et renforce un ouvrage
est un port d'échouage. La rive gauche (ou est) est perreyée sur environ 50 mètres ; récemment, elle a été partiellement creusée pour laisser place à plusieurs appontements flottants qui accueillent des bateaux de plaisance. Le perré de la rive ouest est interrompu par un petit épi épi
Ouvrage léger établi perpendiculairement à la berge d'un cours d'eau, au littoral, pour entraver l'érosion
et terminé par un demi-musoir.
La construction de cet épi est postérieure au début des années 1950 ; elle est certainement liée à l'activité du sablier. Ce perré est suivi d'un quai en ciment de construction récente, utilisé pour le trafic de sable. Vient ensuite un « mur de quai » en pierre de taille évidé par une cale. Dans son prolongement, se trouve un quai en pierre de taille, dont la construction est postérieure au début des années 1950, et les vestiges d'un perré qui aboutit à l'écluse. De l'ancienne écluse de chasse, il ne subsiste d'un côté de bajoyerbajoyer
Mur consolidant les rives d'un cours d'eau, de part et d'autre d'un pont pour empêcher le courant d'attaquer les culées, paroi latérale d'une chambre d'écluse
. Il porte la trace des rainures aménagées pour pouvoir former un barrage et permettre d'éventuels travaux.


Cale entourée de quais

Meschers-sur-Gironde

Crea

Meschers-sur-Gironde

Digue, le port rive est

Meschers-sur-Gironde

J - V

Meschers-sur-Gironde

Vue du chenal

Meschers-sur-Gironde