Le port de Saint-Georges-de-Didonne, inventaire du patrimoine

Le port de Saint-Georges-de-Didonne est situé, sur la rive droite de l'estuaire de la Gironde, dans une crique naturelle protégée par la pointe rocheuse du plateau de Vallières. Cependant la présence d'un plain rocheux, le banc de la Béchade, dans sa partie nord, gêne la navigation et l'entrée dans le port.

A la différence des autres ports de l'estuaire, Saint-Georges-de-Didonne n'est pas un port de pêche, mais une station de pilotage. Le port aurait été crée à la fin du 18ème siècle pour abriter les chaloupes de pilotes. Selon la tradition, les pilotes, qui guidaient les navires dans l'estuaire, étaient primitivement installés dans le port de Saint-Palais-sur-Mer. Mais celui-ci étant peu à peu envahi par les sables, les pilotes auraient choisi le site de Saint-Georges-de-Didonne pour s'établir.

Les premiers travaux d'aménagement ont lieu en 1810, lors de sa construction d'une jetéejetée
Chaussée enracinée dans le rivage et établie pour permettre l'accès d'une installation portuaire, pour faciliter les manœuvres dans les chenaux d'accès au port
en maçonnerie destinée à protéger le port dans sa partie sud. Cette jetée aurait été bâtie pour lutter, sans résultat, contre l'envahissement des sables. Au milieu du 19ème siècle, les maisons-phares de Saint-Georges et Suzac sont construites pour servir de repère à l'entrée de l'estuaire. Après la disparition des bateaux pilotes à voiles, dans les années 20, le port n'a plus de véritable activité ; il accueille aujourd'hui quelques bateaux de plaisance.

Le port actuel a une disposition très simple. Il comprend une jetée et un quai se terminant par une calecale
Partie d'un quai en pente douce, prévue pour le chargement, le déchargement, le halage des bateaux
, qui forment un angle droit. Au sommet du quai, un peu avant le départ de la jetée se trouve l'actuel bureau du port qui pourrait être l'ancien bureau des douanes ou même un magasin de travaux. Sur le plateau qui surplombe le port, se dresse le pharephare
Tour élevée portant au sommet une puissante source lumineuse destinée à guider les navires durant la nuit
qui, depuis 1900, remplace la maison-phare de Saint-Georges-de-Didonne.
Le cimetière de Saint-Georges-de-didonne abrite plusieurs tombes de pilotes ornées de motifs à caractère maritime.


Bureau du port

Saint-Georges-de-Didonne

Cale située à la suite du quai

Saint-Georges-de-Didonne

Jetée

Saint-Georges-de-Didonne

Phare

Saint-Georges-de-Didonne

Phare (vu de la jetée)

Saint-Georges-de-Didonne

Quai

Saint-Georges-de-Didonne

Sommet de la cale

Saint-Georges-de-Didonne

Tombe de Gabriel Moussion

Saint-Georges-de-Didonne

Tombe de Gaston Bonnin

Saint-Georges-de-Didonne

Tombe de Georges Léopold Mangin

Saint-Georges-de-Didonne

Tombe de Pierre Bernard

Saint-Georges-de-Didonne

Tombe de Théodore Baudrit

Saint-Georges-de-Didonne

Tombes

Saint-Georges-de-Didonne