Quai

Saint-Georges-de-Didonne, Le port

Le quai est construit perpendiculairement à la jetée, une passerelle en maçonnerie pleine surmontée de deux parapets les relie. Il est légèrement incliné sur quelques mètres ; le quai forme un angle de 140° avec la cale ; sur toute sa longueur, jusqu’à l’angle, le quai est muni de bollardsbollard
Bitte d’amarrage
en pierre de forme quadrangulaire.
Le quai sert à l’amarrage ; la cale est utilisée pour la mise à l’eau des bateaux de plaisance.
Le quai et la cale sont en moellons bruts et mortier recouverts de pierre de taille maçonnées et de pavés de la Charente (grès). Les différents appareils reflètent des époques de construction distinctes. Sur la cale, les pavés sont partiellement recouverts de dalles de béton.

Datation : 1841 (adjudication) – 1845 (fin des travaux). La calePartie d’un quai en pente douce, prévue pour le chargement, le déchargement, le halage des bateaux a été construite en deux temps ; la première tranche de construction (45 mètres de long sur 10 mètres de large) est commencée en 1885 ; la cale est ensuite prolongée jusqu’à la conche par une rampe de 20 mètres 45. Le quai est construit entre l’emplacement de l’ancienne jetéeChaussée enracinée dans le rivage et établie pour permettre l’accès d’une installation portuaire, pour faciliter les manœuvres dans les chenaux d’accès au port et l’axe de la nouvelle. Trop élevé par rapport au niveau des plus hautes eaux, ce quai ne pouvait être utilisé pour le commerce. Mais la construction des premiers chalets fournit du fret en plus grande quantité. En 1885, un projet de cale est mis en œuvre. Jusqu’en 1867, le quai était relié à la jetée par une simple passerelle en bois, certainement remplacée ensuite par une arche de pierres. Le raccordement à la jetée, avec comblement, est exécuté vers 1903.

Dimensions : le quai a une longueur de 40 mètres environ et une largeur de 10 mètres. La cale a une longueur de 65 mètres 45 et une largeur de 10 mètres.