Chapelle

Royan

Type : Architecture. Adresse : Avenue du Chanoine Raud + Avenue de Paris. Implantation : En ville, très dense. Siécle : 19ème, dernier quart. Statut : Public. Protection : Autre. Appellation usuelle : Chapelle de Pontaillac. Parties constituantes : Totalité. Historique : Particulièrement bien conservée et d'une grande homogénéité, cette chapelle prend la forme d'un long rectangle sur un terrain de même forme ; concédé par la famille Lacaze, elle constitue l'une des oeuvres les plus intéressantes d'Eustase Rullier ; elle possède un pavage signé Genevière-Bonniot de Saintes et des sculptures dûes au ciseau de Victor Bariller d'Angers ; l'édifice est un long rectangle conçu comme une grande nef charpentée de sept travées terminée par un choeur encadré par deux sacristies ; la façade, traitée à la mode néo-gothique est élevée en pierre de taille alors que le reste de l'édifice est en moellons ; cette façade est divisée en trois registres horizontaux et trois registres verticaux. Murs : Calcaire ; pierre de taille ; (façade) ; moellons ; enduit( reste de l'édifice). Toit : Ardoise. Etages : Vaisseau unique. Voûte : Pas de voûte, mais le vaisseau est charpenté. Source de la fiche : Prospection ; Flohic p763. Remarques : décor neo-gothique peint dû à Millet, de Bordeaux.