L'Ecomusée du phare de la Coubre

Situé sur la commune de La Tremblade, au pied du phare de La Coubre, l’Écomusée du phare de La Coubre a été inauguré au printemps 2005 à l’occasion du centenaire du phare (1905-2005).

Conçu autour du thème des phares et de la mer, l’Écomusée, conçu par Jean-Jack Martin, est aussi un lieu dans lequel un vibrant hommage est rendu aux hommes et aux édifi ces qui ont permis de sauver tant de marins et de passagers du naufrage.

La première salle présente des gravures sur le thème des « aventures marines » du siècle dernier. Tendues sur les murs de la deuxième salle, des voiles de bateau imprimées sous forme de kakemono retracent la construction et la vie du phare de La Coubre. Les nombreux visiteurs (environ 30 000 la saison dernière) peuvent également découvrir de magnifi ques optiques, véritables objets d’art, faits de bronze et de cristal, qui, au fil de l’évolution technologique, ont éclairé les flots del’estuaire de la Gironde.

 
Eco-phare

De multiples objets, dont les outils employés par les gardiens de phare, des cornes de brume, des lanternes, des balises et autres instruments à usage d’orientation en milieu marin y sont exposés. Une troisième salle est consacrée à une collection évolutive d’objets souvenirs de toutes sortes sur le thème des phares. Il s’agit de faire participer la population locale et les visiteurs de passage à la vie du musée, que chacune et chacun puisse y apporter une pièce.

D’oeuvre d’art en objet kitch… l’intitulé de cette « expo dans l’expo » est : « Le Musée narcisso-lacrymal de la femme du gardien de phare… »
L’Écomusée du phare de La Coubre Situé sur la commune de La Tremblade, au pied du phare de La Coubre, a été inauguré au printemps 2005 à l’occasion du centenaire du phare (1905-2005).
La dernière salle a été conçue pour accueillir une « thématique annuelle ». Une exposition regroupant les images de nombreux illustrateurs et graveurs ayant participé à l’oeuvre de Jules Verne y est proposée.
Une « boutique du phare » est aussi à la disposition des amateurs de souvenirs.

 

Photos M. Reynaud